Lost in the supermarket

Publié le par Coco la Bulle

(rediffusion du 20 décembre 2009 pour cause de vacances de ma plume... en attendant un nouveau billet)


Coco la Bulle se demande si vous avez déjà subi le même traumatisme qu’elle vient de vivre dans son Monoprix.
Imaginez un instant.


Coco a rempli patiemment son caddie, accomplissant sa tâche de mère de famille exemplaire (mais oui) : lessive, PQ car la pénurie guettait (on se demande ce que les ados font avec le PQ, mais ça file à une vitesse), tablettes de chocolat noir, lait, lait&noisette (par packs de 5, s’il y avait des packs de 10 ça serait bien), café, céréales (pour éviter l’émeute au p’tit déj), salade, jambon (2 x 6 tranches, ça disparaît bizarrement), yaourts, jus de fruit, lait, coton, dentifrice, pâtes, fromage râpé, brisons-là, c’est fastidieux… enfin tout ça pour dire que le caddie est plein et que, fatiguée de pousser son fardeau, Coco s’est accordé un moment de détente en fin de parcours, au rayon ‘’équipement ménager’’, où elle folâtre avec délice, insouciante, dans le coin ‘’arts de la table’’.
Sans se douter une minute du drame qui couve.

Car une fois enfin choisie la couleur de ses bols et de ses assiettes, les bras chargés de vaisselle, alors qu’elle se dirige vers son chariot garé en tête de gondole, l’inimaginable se produit : elle ne le trouve pas. Horreur, le caddie a tout simplement disparu.


Passée la première seconde de stupeur, Coco tente de reprendre ses esprits et fait le tour complet du rayon, puis de celui d’à côté. Rien à l’horizon. Bols et assiettes toujours en main (c’est fou ce qu’on devient neuneu dans ces cas là, elle aurait tout aussi bien pu les reposer), elle se met à marcher d’un pas affolé dans l’allée centrale, jetant des regards paniqués dans chaque travée.


« adieu laitages, tomates cerises, biscuits,
La dame de ces biens, guettant d'un oeil marri
Son précieux caddie ainsi disparu… »
M. de la Fontaine ne lui étant d’aucun secours en la matière, Coco s’adresse au hasard à des clients pour leur demander si oui, ou non, ils ont vu sa remorque… Question idiote, tous les caddies remplis se ressemblent, mais dans ces cas là, répétons-le, on est un peu à l’ouest. En outre, les gens sont atrocement méfiants : quand un inconnu leur parle ils ont un mouvement de recul, comme s’ils craignaient de se faire agresser. Ceci dit, vu la tête de Coco, yeux exorbités et mine déconfite, il y a sûrement de quoi flipper.


Rayon surgelés, rayon vin, rayon fournitures scolaires, point de chariot.
« Ô rage, ô, désespoir… »
Rayons dentifrice, soins du visage, hygiène, collants, pas de caddie.
Coco, hagarde, abattue, consternée, erre lamentablement dans le Monoprix.
« N’a-t-elle donc tant vécu que pour cette infamie ? »
Rayon crèmerie, rayon fruits et légumes, aucune trace…


L’insurmontable se profile à l’horizon : il va falloir recommencer tout depuis le début. Sans compter le joli jeton de caddie rouge qu’elle utilise depuis si longtemps, perdu à jamais... ainsi que tous ses cabas réutilisables.
Enfin, au bout du bout du magasin, tout à coup, le Graal : il est là, seul abandonné au milieu des lessives. La scène est émouvante, si la dame en train d’attraper un bidon d’adoucisseur comprenait, elle aurait les larmes aux yeux (ce n’est manifestement pas le cas).


Chabadabada chabadabada, Coco court vers son caddie, option ralenti de cinéma, y dépose ses dernières courses et se dirige vers la caisse, le cœur battant la chamade.


Cette aventure touchant à sa fin, une autre question se pose : ne faut-il pas être extrêmement dérangé pour voler un caddie et le laisser en plan après lui avoir fait traverser tout le magasin ? Y’a vraiment des gens qui sont barges.

 

Retrouvez toutes les anciennes aventures de Coco sur son précédent blog.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lenore62 30/06/2010 18:21



ç'est clair qu'il faut etre drolement taré pour piquer un caddie pour l'abandonner ensuite à l'autre bout du magasin!!
certaines personnes ont un sens de l'Humour au goût plus que douteux parfois!!



Coco la Bulle 30/06/2010 18:35



En effet !!! Ou bien ils sont à l'ouest, complètement.



Léonie Canot 03/05/2010 17:43



ben alors t'es toujours pas rentrée ?



Coco la Bulle 03/05/2010 17:58


T'inquiète Léonie, tout va bien...


Gitte 30/04/2010 14:11



Enfin un blog bien écrit, grâce aux contacts FB, j'ai découvert ton blog et je compte bien revenir !


Come to see mine on  : http://alamodedegitte.over-blog.com/



Coco la Bulle 30/04/2010 14:32



Merci +++ Gitte, je ne manquerais pas d'aller voir le tien...



CocoLaBulle 27/04/2010 22:58



@Madame Sophie : merci !!!


@Val : tu as sans doute raison... mais c'était cocasse, d'où mon envie de le raconter.



val 27/04/2010 22:25



Les gamins du quartier t'ont fait une blague (option parano) ou quelqu'un s'est tout simplement trompé de chariot et l'a abandonné quand il s'est aperçu de son erreur (option la plus crédible)