L'ado, despote éclairé ? Faut voir...

Publié le par Coco la Bulle

Cher lecteur,  côtoyez-vous également des ados qui  vous apprennent la vie ? Une expérience quotidienne très enrichissante, qui a au moins le mérite de vous replonger quelques années en arrière, lorsque vous étiez, vous aussi, un(e) insupportable donneur(se) de leçons. On a beau le savoir, le lire dans n’importe quel bouquin à deux roupies, l’ado a un avis sur tout. Et le dit bien fort.

 

Relations internationales.  Si on les écoute, c’est simple. La méthode forte est l’unique qui soit. Les implications d’une décision, les dégâts collatéraux : ça n’a pas d’importance.’’Yaka, ifo, yzonka’’. Un petit coup de pistolet laser par-ci, par-là. On prend aux riches pour donner aux pauvres. On envoie les troupes ou on dépêche James Bond. On élimine les méchants. La faim dans le monde, l’intégrisme, le terrorisme… ça les révolte (normal), et nous, adultes et (ir-)responsables, sommes complices de l’immobilisme des populations privilégiées. Et sur ces bonnes paroles, ils tournent les talons et retournent se jeter sur leur ordi ou leur téléphone mobile. Parce que certes, tout ceci est inacceptable, mais ils ont une conversation en attente sur Facebook.

Relations hiérarchiques (aïe, qualificatif barbare). Des rapports qui se limitent encore à ce qu’ils vivent au collège ou au lycée, avec les profs et les surveillants : bref, des adultes qui ne comprennent rien aux jeunes. Ceux qui ne se font pas respecter ? Des cons. Ceux qui sont trop sévères ? Des cons. Le juste équilibre est difficile à trouver… dur dur pour les intéressés, qui doivent faire de l’équilibrisme.  Le seul moment où ils font l’unanimité ? Quand ils sont absents, évidemment !

 

Relations familiales. L’ado a une conception assez personnelle des rapports familiaux, que l’on peut tenter de résumer par la notion de ‘’sens unique’’.  Il faut être dispo quand il est dispo (pour discuter, pour l’emmener à tel ou tel endroit). Il veut bien aider si on le lui demande, encore faut-il s’y prendre assez tôt (avant  qu’il arrive vous avez le temps de vider le lave-vaisselle, de mettre le couvert et de manger l’entrée). Quand enfin il se pointe, la bouche en cœur, il proteste ‘’Meuh j’avais dit que j’allais le faire, tu peux quand même attendre deux minutes’’. Sinon, les échanges, en dehors des discussions de haute volée politique sus-évoquées, peuvent se résumer à : ‘’keskonmange - kanteskonmange – tu peux me faire le code d’accès à l’ordi stp – c’est pas aujourd’hui mon argent de poche ? – Machin il a une nouvelle console – mes converses sont nazes – il me faut un nouveau jean’’.

 

La prochaine fois, je tenterai de décrypter comment les ados font, aujourd’hui, pour communiquer sans se parler. Très fort. Et parfois très gonflant aussi, parce que ce n’est franchement pas évident, et surtout souvent pas très efficace ;-)


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

lingerie saint valentin 31/01/2012 11:08


Tout à fait exact! J'ai bien ri en lisant ton article, un vrai reflet de nos ados!

Coco la Bulle 29/09/2012 09:51



;-D merci !



virginie 07/06/2011 09:49



ah toujours aussi bon mais surtout j'attends la fin (la suite) avec impatience ayant moi m^me de fantastiques spécimens de communiquant sans paroles, version moderne du cromagnon, le tout etant
d'arriver à comprendre la nuance de ton dans les HOONN.....et à capter l'info là où on peut sur FB par exemple!


merci pour ces moments de bonheur et de rire que sont tes bulles, on se sent moins seules parfois!



Coco la Bulle 07/06/2011 09:56



Merci à toi Virginie ;-D



ladymarlene 07/06/2011 08:57



Oui, après tout est une question de degré !



Coco la Bulle 07/06/2011 09:10



;-)



ladymarlene 07/06/2011 08:44



Ah oui, c'est tout à fait ça. Voilà pourquoi les parents et les enseignants devraient faire front : de toute façon, pour eux on est tous des cons !!!!


 



Coco la Bulle 07/06/2011 08:55



Toutafé Marlène... enfin presque...



Lillie lutin 01/06/2011 13:53



Ah ah ! Je rigole, c'est tellement ça. C'est fou comme c'est cliché, mais c'est tellement vrai ! Surtout la révolte politique de surface en attendant que le pote réponde sur Facebook !



Coco la Bulle 01/06/2011 15:13



Bah je sais bien que c'est cliché...mais l'ado (et nous avec, dans notre rôle de parent) est un cliché ambulant ! Nos sociétés nous formatent de façon impitoyable ;-)